Insatisfaction corporelle

L’insatisfaction corporelle chez les hommes ?

Cela fait quelques années que je me spécialise sur la problématique de l’insatisfaction corporelle et ses impacts sur la santé. Et de plus en plus d’études s’intéressent à l’insatisfaction corporelle chez les hommes.

Si la pression apparaît plus forte auprès des femmes et semble plus les impacter et les pousser à des pratiques pouvant être dangereuses pour leur santé, les hommes semblent également concernés.

Ainsi l’étude « Nutrinet » de l’INSERM déclare que : « Même chez les sujets de poids normal, 27 % des hommes de poids normal souhaitent également peser moins » et 18 % des hommes ont déjà fait un régime entre 15 et 25 ans.

Alors comment se manifeste l’insatisfaction corporelle chez les hommes ?

Les images diffusées aux hommes mettent souvent l’appui sur la musculature, synonyme de force et de pouvoir, et de nombreux hommes adhèrent à ce schéma là en pratiquant de manière abusive la musculature.

Ainsi de plus en plus d’hommes souhaitent se mettre au régime et on observe l’apparition de troubles comme la bigorexie (forme d’addiction au sport). De nombreux sites internet et blogs préconisent des régimes hyperprotéiques, dangereux pour la santé. Un marché croissant de poudres hyperprotéiques et de produits alimentaires s’est développés au fil des années, là-aussi non sans conséquences sur la santé et le porte-monnaie des individus.

Les psychologues Patricia Groleau et  Jodie Richardson, spécialisées dans les troubles et problématiques reliées à l’image corporelle, ont ainsi montré que « chez les hommes adultes, la tendance montre qu’au fil des ans de plus en plus d’hommes émettent le désir de perdre du poids.« 

Elles ont mis en évidence des conséquences sur la santé physique et mentale tel que :

– des symptômes dépressifs

– des risques accrus d’abus d’alcool et d’utilisation de « substances destinées à améliorer l’apparence et la performance » (SDAAP), telles que les stéroïdes anabolisants, l’éphédrine et des pro-hormones

– des troubles des conduites alimentaires et la dysmorphie musculaire. La dysmorphie musculaire correspond  « à la pratique de musculation excessive, à une alimentation centrée sur la prise de masse ou la perte de gras corporel et à des idées suicidaires ».

Quel est le rôle de la société dans cette problématique ?

Les mêmes auteures mettent en avant des facteurs sociaux dans la problématique d’insatisfaction corporelle chez les hommes.

Elles citent ainsi par exemple, « une augmentation de la musculature des figurines d’action et des personnages de dessins animés destinés aux enfants dans les 20 dernières années. Du côté des adultes, le contenu des magazines destinés aux hommes, précédemment orienté vers des activités de loisir (comme par exemple la chasse et la pêche), est maintenant centré sur la performance, la forme physique et la nutrition. Finalement, des études révèlent que le corps masculin est de plus en plus dévoilé et les modèles présentés sont de plus en plus musclés et soignés . Ces messages entraînent chez plusieurs l’intériorisation d’idéaux irréalistes les amenant à autoévaluer leur apparence très négativement. »

Des facteurs psychologiques semblent aussi expliquer pourquoi certains hommes sont plus à risque de souffrir d’insatisfaction corporelle.

Alors comment agir ?

Les hommes sont donc également victimes de ces idéaux diffusés massivement par les médias et la société. Il s’agit d’un public intéressant à sensibiliser et qu’il ne faut surtout pas oublier. Les auteures préconisent d’ailleurs des interventions dans les écoles auprès des jeunes pour prévenir cette problématique.

Et j’en profite pour rappeler que seule une prise en charge avec un psychologue et/ou un diététicien spécialisé dans les troubles de l’image corporelle doit être envisagée pour traiter cette problématique.

Retrouvez l’article en entier sur le lien : https://www.ordrepsy.qc.ca/web/ordre-des-psychologues-du-quebec/-/l-insatisfaction-corporelle-chez-les-hommes-une-detresse-meconnue-qui-merite-notre-attention

Si vous souhaitez aller plus loin, retrouvez mes interventions d’éducation nutritionnelle adaptées aux différents publics et favorisant une relation saine avec son corps et son alimentation sur : https://www.parfaitement-imparfaite.fr/ateliers/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.