Estime de soi,  Insatisfaction corporelle,  Régime

Promouvoir le chemin du cœur plutôt que celui de la peur

Les dérives de la perte de poids à tout prix ?

De nombreuses personnes, quel que soit leur poids, se retrouvent coincées sur le chemin de la peur, enchaînant les régimes à répétition, déréglant leur comportement alimentaire, alimentant leur insatisfaction corporelle et abaissant leur estime de soi.

Pour mieux comprendre les enjeux et les dangers des régimes amaigrissants, retrouvez mon article sur les conséquences des régimes amaigrissants ici

La solution : arrêtons cette focalisation sur le poids qui fait plus de mal que de bien.

Sortons du chemin de la peur pour promouvoir celui du cœur.

Et alors viser et encourager :

  • Un objectif de bien-être plutôt que de poids
  • La bienveillance plutôt que les jugements
  • Le lâcher prise plutôt que la pression
  • La connaissance de soi plutôt que la comparaison aux autres
  • Les « je choisis/j’ai envie » plutôt que les « il faut/je dois »
  • Les résultats à long terme plutôt qu’à court terme

Heureusement, de nombreuses alternatives aux régimes existent avec des approches globales et bienveillantes. Un diététicien comportementaliste accompagnera alors la personne en douceur à retrouver le bon chemin, celui du cœur plutôt que celui de la peur.

Pour ma part, un de mes objectifs en tant que diététicienne chargée de projets en promotion de la santé, est d’encourager les personnes à choisir le chemin du cœur ou de les empêcher de tomber dans la spirale des régimes.

J’utilise ainsi des outils d’animation d’éducation pour la santé et la richesse des échanges d’un groupe pour :

  • travailler les représentations sur le poids et la santé
  • aborder l’alimentation dans sa globalité et toutes ses dimensions
  • sensibiliser sur les dangers des régimes amaigrissants
  • faire réfléchir sur les attentes et pressions sociétales qui construisent notre vision du « corps idéal »
  • élargir la vision du corps et de la beauté
  • encourager la bienveillance corporelle
  • renforcer des compétences telles que l’estime de soi, l’esprit critique ou l’affirmation de soi

Quelle que soit la posture professionnelle et les moyens utilisés, l’objectif à l’arrivée du chemin est de promouvoir une relation saine avec le corps et l’alimentation avec pour seule finalité le bien-être global de la personne.

2 commentaires

  • Caroline

    Un énorme merci pour cet article, il est temps de revoir la façon de faire dans le domaine de la santé en effet… Le chemin du cœur, c’est merveilleusement bien dit ! Après plus de 20 ans à batailler contre les TCA, je me rends compte que ma concepteur de la beauté idéale à été complètement formatée par cette société grossophobe et que j’ai beaucoup à déconstruire avant de pouvoir me reconstruire. Ce site contribue à ma reconstruction, merci 🙏

    • aurelie

      Merci pour ce commentaire qui me touche beaucoup ! Heureusement, les pratiques évoluent et les regards changent, nous sommes de nombreux.ses professionnel.les de santé à nous remettre en question pour ne plus contribuer/alimenter ces injonctions sociétales qui font plus de mal que de bien mais au contraire lutter contre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *