BIEN-ÊTRE ET SANTÉ AU TRAVAIL

SANTÉ MENTALE : ESTIME DE SOI, INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE ET GESTION DU STRESS

OBJECTIF PRINCIPAL

Mon objectif est d’aider les employeurs et les travailleurs à prendre conscience du rôle que joue la santé mentale dans le bien-être au travail en prenant soin de son bien-être psychologique et de son équilibre émotionnel dans sa pratique professionnelle.

A l’issue de la formation, les participants seront en capacité de mobiliser des ressources pour leur bien-être personnel et professionnel.

Qu’est ce que la santé mentale ?

La santé mentale est un équilibre dynamique entre les différentes sphères de la vie : sociale, physique, spirituelle, économique, émotionnelle et mentale. Elle nous permet d’agir, de réaliser notre potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie et d’apporter une contribution à la communauté. Elle est influencée par les conditions de vie, les valeurs collectives dominantes ainsi que les valeurs propres à chaque personne. Etre en bonne santé mentale permet tout simplement de jouir de la vie. (Mouvement Santé Mentale Québec).


THÉMATIQUES

ESTIME DE SOI

La thématique d’estime de soi est particulièrement intéressante à aborder dans le monde professionnel tant ses bienfaits sur le bien-être personnel, professionnel mais aussi collectif sont nombreux.

Pourtant elle est souvent reléguée en second plan ou réduite à l’affirmation de soi ou la confiance en soi (qui n’en sont que des composantes).

Travailler sur son estime de soi va notamment permettre une meilleure prise de décision, une meilleure résistance au stress, une réaction à l’échec plus facile, de meilleurs relations sociales ou encore une motivation plus forte.

Pour aller plus loin, voir mon article : «Pourquoi parler estime de soi en entreprise ».

Elle  me permet ainsi d’aborder :

  • le rapport à soi et à son travail (mieux se connaitre pour être en phase avec ses missions professionnelles et conscient de ses points forts et ses points faibles)
  • le rapport à l’action (on parle alors ici de confiance en soi et on va travailler notamment sur sa relation à l’échec)
  • le rapport aux autres. Le concept d’estime de soi n’est pas un concept autocentré. Au contraire il prend essence dans la capacité de pouvoir tisser des relations sociales saines et agréables avec son entourage dont son entourage professionnel. On va ainsi pouvoir travailler des compétences relationnelles telles que l’affirmation de soi, l’empathie, l’écoute ou la communication dans un groupe afin de favoriser un meilleur travail d’équipe.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES :

  • Développer des connaissances sur l’estime de soi
  • Prendre conscience de l’importance de l’estime de soi dans le bien-être au travail
  • Expérimenter des techniques de développement de l’estime de soi

– Apprendre à mieux se connaitre et à se considérer avec bienveillance

– Croire en ses capacités à agir efficacement

– Travailler ses compétences relationnelles (communication, écoute, coopération, empathie) pour faciliter le travail en équipe


GESTION DES ÉMOTIONS (INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE)

« 90% de notre temps d’éveil est consacré à ressentir des émotions » (Moira Mikolajczak). Un chiffre qui illustre l’importance de les apprivoiser, d’apprendre à vivre avec elles pour son bien-être. (Mouvement Santé Mentale Québec)

Vivre dans son milieu de travail des expériences émotionnelles que l’on ne tire pas au clair et qui sont désagréables peut amener le désir de quitter son emploi, l’épuisement professionnel ou encore la baisse du niveau de satisfaction.

C’est le psychologue américain Daniel Goleman qui, en 1995, a introduit la notion d’intelligence émotionnelle au travail et la définit comme la « capacité d’identifier ses émotions, de les comprendre, de les contrôler ou de les ajuster en fonction des circonstances, de les gérer ». Selon Daniel Goleman, l’intelligence émotionnelle et les compétences qui y sont associées joueraient un rôle deux fois plus important dans le succès d’une entreprise que l’intelligence intellectuelle et les connaissances techniques. L’intelligence émotionnelle est considérée comme l’une des dix compétences les plus recherchées en 2020.

Il a été prouvé que « plus un individu dispose de compétences émotionnelles, mieux il gérera ses rapports sociaux et sa réussite personnelle, tout en diminuant les risques de stress ou de troubles psychologiques. » (Moïra Mikolajczak)

Les compétences émotionnelles permettent d’accéder à une plus grande confiance en soi et à une réduction du stress, les émotions n’étant plus perçues comme envahissantes et inconfortables. (Organisme L’Autrement Dit, la roue des émotions)

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Développer des connaissances sur les émotions et l’intelligence émotionnelle
  • Prendre conscience de l’importance des émotions dans son bien-être mental, physique et social
  • Prendre conscience de ce qui influence son expérience émotionnelle
  • Apprivoiser les émotions, les reconnaître, apprendre à vivre en leur compagnie pour son bien-être personnel, professionnel et collectif
  • Développer ses capacités d’écoute, d’empathie et mieux connaitre son attitude dans un groupe
  • Expérimenter ses sensations corporelles et ses émotions

GESTION DU STRESS

Personne n’échappe au stress, il fait partie intégrante de la vie et est une réaction d’adaptation de l’organisme normale. Chaque individu ressent un ou plusieurs de ces symptômes avec plus ou moins d’intensité.

L’exposition prolongée et répétée à des situations qui nous font sécréter les hormones du stress (stress chronique) peut mener à l’apparition de maladies ou encore d’épuisement et/ou de dépression (CESH Centre d’Etude sur le Stress Humain).

En Europe, 1 cas sur 2 d’absentéisme prolongé au travail est causé par le stress chronique (Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail, 2009).

D’où l’importance d’apprendre à s’écouter et à reconnaître les signes du stress pour pouvoir le gérer au mieux.

L’intervention permettra ainsi de repérer ses facteurs protecteurs ou au contraire de risques. Il proposera des solutions de gestion du stress centrées sur le problème (agent stresseur) et sur les émotions. Des pistes d’action seront abordées tel que la déconstruction de son stress, l’hygiène de vie, des techniques de respiration et de relaxation ou encore l’organisation et la gestion de son temps en maintenant notamment un équilibre de vie professionnel et personnel.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Développer des connaissances sur le stress
  • Identifier et réfléchir à sa perception du stress
  • Repérer ses symptômes du stress et identifier ses facteurs de risque et ses facteurs protecteurs
  • Identifier et expérimenter des techniques et des outils pour aider à la gestion du stress : déconstruire le stress, hygiène de vie adaptée, outils de relaxation, organisation et gestion de son temps, intelligence émotionnelle

ALIMENTATION

OBJECTIF PRINCIPAL

Mon objectif est de promouvoir chez les travailleurs l’adoption de comportements favorables à la santé en favorisant une relation saine avec son corps et son alimentation.

A l’issue de la formation, les participants seront en capacité de faire des choix favorables à leur santé en matière d’alimentation et dans la gestion de leur poids.

PRATIQUES ALIMENTAIRES ET ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE

Face au déferlement d’informations contradictoires sur l’alimentation, il est parfois difficile pour les travailleurs de démêler le vrai du faux. De plus, de nombreuses personnes se tournent vers des comportements pouvant être dangereux pour la santé (pratique de régimes, exclusion d’aliments etc.)

La formation permettra ainsi d’y voir plus clair en appréhendant l’alimentation sous ses multiples dimensions, dans une approche globale de promotion de la santé.

Elle invite les travailleurs à réfléchir à leur pratique alimentaire et à devenir acteur de celle-ci.

OBJECTIF PÉDAGOGIQUES

  • Réfléchir à sa pratique alimentaire en appréhendant l’alimentation sous ses multiples dimensions
  • Mieux connaitre les déterminants du poids et recadrer le lien entre poids et santé
  • Mieux comprendre les dangers des régimes amaigrissants et connaitre des alternatives pour gérer sainement son poids
  • Devenir acteur de sa pratique alimentaire :

– Mieux comprendre et connaitre les bases d’une alimentation équilibrée

– Apprendre à gérer son alimentation sur son lieu de travail

– Réfléchir à l’influence des médias et de l’industrie agroalimentaire dans son comportement alimentaire

– (Re)prendre confiance aux signaux de faim et de satiété


Si vous êtes une structure intéressée, contactez-moi afin que l’on puisse échanger sur vos besoins et attentes afin d’obtenir une offre de formation et un devis adaptés à votre structure.